http://www.cafe-eco.fr/

http://www.cafe-eco.fr/ - Grande distribution, par Laure Lavorata (25 septembre 2019)

Grande distribution, par Laure Lavorata (25 septembre 2019)


Mercredi 25 septembre 2019, le matin de 7 h 45 à 10 h, 

à la Maison de l'outil et de la pensée ouvrière

(7, rue de la Trinité à Troyes)

 

Le supermarché, le consommateur et le développement durable

par Laure Lavorata 

 

 

 

Un développement est dit durable « s’il permet aux générations présentes de satisfaire leurs besoins sans remettre en cause la capacité des générations futures à satisfaire les leurs » (rapport Brundtland). C’est dans ces termes que le développement durable a été défini, en 1987, par la Commission des Nations Unies sur l’environnement et le développement. Il a été popularisé à la suite du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992. Il repose sur trois piliers : social, économique et environnemental. Il doit être à la fois socialement équitable, économiquement efficace et écologiquement tolérable. 

Même si les consommateurs ne connaissent pas tous la définition exacte du développement durable, celui-ci correspond à leurs attentes profondes : équité, éthique, santé, bien-être, protection de la nature, etc. Dans la mesure de leurs possibilités, certains consommateurs changent leurs comportements : moins de gaspillage, plus de recyclage, priorité aux produits locaux, achat de produits bio.

Les enseignes de la grande distribution ont compris ces attentes. Pour y répondre, la plupart modifient leurs pratiques, de manières diverses, par exemple en contribuant à l’aide alimentaire des personnes en difficulté, en agissant pour la réduction ou le recyclage des déchets, en réduisant l’énergie consommée dans les magasins, en vendant plus de produits bio, ou en privilégiant les circuits d’approvisionnement courts ou les AMAP[1].

Ces évolutions vont-elles dans le sens du développement durable ? Sont-elles suffisantes ? Pour répondre à ces questions, la conférencière décrira les attentes des citoyens-consommateurs d’aujourd’hui, ce qu’exigent les politiques de développement durable en matière de grande distribution, et les stratégies – notamment de marketing – mises en œuvre par les enseignes. Café-éco

[1] Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

 

 

Laure LAVORATA est professeure agrégée des universités en marketing à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Elle est directrice-adjointe au Campus des Comtes de Champagne à Troyes, en charge du développement de la recherche, des relations avec les entreprises et de l’entreprenariat.

Ses recherches portent sur le développement durable en marketing et en gestion. 

Elle est responsable du master Marketing, vente, parcours distribution & services.

 Elle enseigne les cours suivants : éthique en marketing, responsabilité sociétale de l’entreprise, développement durable en gestion. 

Publications récentes en rapport avec la conférence :

- Food Retailing and Sustainable Devlopment : European Perspectives, ouvrage collectif, Emerald, 2018,

 - Marketing et Développement Durable : du distributeur au consommateur, ouvrage collectif,  Economica, 2016.

CV détaillé sur https://laurelavorata.academia.edu


 

RCF

La radio RCF a diffusé une interview de Laure lavorata : lien pour l'écouter.


 

Est-Eclair

Dans son édition du 1er octobre 2019, l'Est-Eclair a rendu compte de la conférence en soulignant le propos de la conférencière selon lequel "le consommateur est au centre du jeu du développement durable".