http://www.cafe-eco.fr/

http://www.cafe-eco.fr/ - Les GAFA, par Joëlle Toledano (23 janvier 2018)

Les GAFA, par Joëlle Toledano (23 janvier 2018)


 

Peut-on maitriser les GAFA?

par Joëlle Toledano

 

 La conférence du 23 janvier 2018, à la Maison de l'outil et de la pensée ouvrière, a eu pour objet les conséquences, sur l'économie française, du pouvoir de marché exhorbitant des entreprises telles que Google, Apple, Facebook ou Amazon.

Ces entreprises exercent leurs activités dans le cadre de marchés bifaces. Elles ont trouvé un modèle économique viable qui s'assure de la participation de chacune des communautés d'utilisateurs (cf. visuel ci-dessous).

 

  

 

Dans son édition du 30 janvier 2018, l'Est-Eclair a rendu compte de cette réunion du Café-éco.

 

 

 

***

 

 

Le numérique constitue un levier puissant de développement économique. La France a de nombreux atouts dans ce domaine. Mais elle est freinée par le pouvoir de marché - excessif - des géants américains du numérique : Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.

Le numérique (c’est-à-dire les technologies de l’information et de la communication, mélange d’informatique, de télécommunications et d’Internet)[1] est omniprésent dans nos activités privées et nos professions. Il nous enrichit de nombreuses possibilités de nous informer, nous exprimer, communiquer, nous déplacer, travailler, acheter. Le confort, la facilité et la rapidité que permet le numérique fascinent. Et, surtout, le numérique constitue une opportunité - à ne pas manquer - de stimulation de l’économie.

Tout cela, nous le devons pour une large part à Google, Apple, Facebook et Amazon (ces sociétés sont désignées collectivement par l’acronyme GAFA[2]).

Mais notre fascination laisse place à la crainte devant le pouvoir exorbitant des GAFA, résultant de leur quasi monopole (sans compter leur trop grande facilité à ne pas payer certains impôts).

Laisser cette situation perdurer causerait un  préjudice important à l’économie nationale. Elle entrainerait des dommages difficilement réversibles.

Il appartient à la puissance publique d’établir les garde-fous nécessaires. Il est essentiel que la France et l’Europe s’arment juridiquement et intellectuellement.

Le but de cette conférence du Café-éco est que nous connaissions mieux les GAFA (on dit souvent que les GAFA savent tout de nous, alors que nous ne savons pas grand chose d'eux!). 

Dans des termes accessibles à tous, elle nous fera prendre conscience du déséquilibre actuel des rapports de force  et de la nécessité de les inverser au plus tôt. Café-éco


[1] Le numérique est parfois désigné en France par le mot anglais « digital », comme dans de nombreux pays dans le monde.

[2] A cette liste, on ajoute parfois Microsoft. On utilise ainsi l’acronyme GAFAM. Il arrive qu'on ajoute aussi IBM, ce qui conduit à GAFAMI...

 


Joëlle Toledano est professeur des universités en sciences économiques. Elle est associée à la chaire « Gouvernance et régulation » de l’Université Paris-Dauphine.

Elle est membre des conseils d’administration de l’Agence nationale des fréquences et de deux startups du numérique.

Docteur en mathématiques et docteur en sciences économiques, Joëlle Toledano a mené une double carrière, universitaire et en entreprise, avant de se passionner pour les sujets de politique publique et de régulation.

Elle a débuté comme attachée de recherche au CNRS, puis comme maître de conférences en économie à l'Université de Rouen. Parallèlement, elle a occupé divers postes de direction dans des entreprises informatiques.

Elle a rejoint en 1993 le groupe La Poste dont elle a été, à partir de 2001, la directrice de la régulation européenne et nationale.

Elle a été nommée, début 2005, professeur des Universités à l'Ecole supérieure d'électricité (Supélec).

Joëlle Toledano a été membre du collège de l'ARCEP (mi-2005-2011).

Elle a remis en 2014 à Mme Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique, un rapport rédigé à la demande du gouvernement intitulé « Une gestion dynamique du spectre pour l’innovation et la croissance ».

Joëlle Toledano a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles (scientifiques ou grand public) dans les domaines de la macroéconomie, de l'économie industrielle, ainsi que de l’économie et la régulation du numérique, des communications électroniques et des postes.